Le Nord Du Pérou / Photo : Prom Peru

SUR LES TRACES DE LA CULTURE MOCHÉ, VOYAGE DANS LE NORD DU PÉROU

Lorsque l’on parle Pérou, on pense inévitablement au Machu Picchu, car les voyageurs qui visitent le Pérou, se rendent au Machu Picchu. C’est tout à fait compréhensible car la citadelle inca est unique au monde. Mais, le Pérou, ce n’est pas que Machu Picchu ou Cusco, c’est aussi le nord du Pérou, avec la route « Moché », qui traverse les principaux  sites de la culture Mochica. Le nord du Pérou recèle encore de nos jours,  de magnifiques trésors archéologiques où l’on continue  de trouver de nouvelles pièces. La côte nord c’est aussi une région peu fréquentée par les touristes classiques  et pourtant, ce sont des villes  avec un patrimoine qui méritent d’être visités.

La culture Moché : présentation

La culture moché est une culture précolombienne qui s’étendait sur la côte nord du Pérou, environ le 1er et le 8ème siècle après J.C. C’était une civilisation contemporaine de la culture Nazca qui occupait la côte sud du Pérou. Chronologiquement, les « mochicas » sont situés entre la culture Chavin et la culture Chimu. Historiquement, cette culture appartient à la période appelée « maitres artisans » ou « grands constructeurs de villes » qui a duré jusqu’à 700 après J.C, ce nom indique le caractère industriel et créatif de cette société, dont la céramique est si belle que l’on retrouve dans la vie quotidienne les croyances religieuses de l’époque dont les orfèvres étonnaient même les incas. La culture « Mochica » s’est développée dans la longue et étroite bande de désert sur la côte nord du Pérou, où les restes de temples, pyramides, palais, forteresses et systèmes d’irrigation sont une preuve du très haut niveau artistique combiné à la technologie et à une organisation complexe.

 

Pièce de la civilisation mochica / Photo : museo Larco, Lima

Pièce de la civilisation mochica / Photo : museo Larco, Lima

 

 

Géographiquement, la côte nord du Pérou est un désert, parfois inhospitalier, parfois avec des dunes de sable qui peuvent rivaliser avec celui du Sahara. Les villes, excepté Trujillo avec son architecture coloniale, n’intéresse pas trop les touristes.

La culture Moché fut une culture pré-inca, installée sur la côte nord du Pérou. La langue de cette nation, le « Michik » a été adoptée par la nation Chimu et à laissé quelques mots sur la côte nord jusqu’à nos jours.

Le musée Larco de Lima continue d’être la référence en termes d’information sur la céramique Moche avec des pièces de plus de 45 000 objets d’art précolombien dont 38 000 de céramique, essentiellement de la culture Moche.

Exposition « Le Pérou avant les incas » au Musée du Quai Branly Jacques Chirac

Après l’exposition, l’Inca et le conquistador, en 2015, le Musée du Quai Branly met cette année à l’honneur la culture Moché dont vous pouvez lire notre récit en cliquant ici. Pour ceux qui ne peuvent pas encore se rendre dans le nord du Pérou, vous pourrez voyager à  partir du 14 novembre 2017 jusqu’au 1er avril 2018  au Musée du Quai Branly Jacques Chirac, pour une exposition sur les différentes civilisations péruviennes avant les incas encore méconnues dans notre imaginaire et éclipsées par les incas.

L"exposition  Pérou avant les incas  / Photo : Musée du quai branly Jacques Chirac

L »exposition Pérou avant les incas / Photo : Musée du quai branly Jacques Chirac

L’exposition retrace à travers 300 pièces environ l’origine et l’organisation du pouvoir dans ces sociétés anciennes. #ExpoPerou

La route Moché et ses sites

Nous allons partir pour la « Route Moche » en l’honneur de ces peuples anciens qui ont transcendé leur temps grâce à la valeur de leurs cultures.
Tout voyageur passionné d’archéologie peut entrer dans le monde magique de la culture ancienne Mochica à travers les régions d’Ancash, Libertad et Lambayeque.

Partons pour une visite des principaux sites du nord péruvien :

TRUJILLO

Capitale de la région de la Libertad, et 3ème ville du pays, Trujillo est la porte d’entrée vers les différents sites de la route Moché.  Son climat chaud lui vaut le nom de la capitale de l’éternel printemps.

 

 

La ville de Trujillo, au nord du Pérou

La ville de Trujillo, au nord du Pérou

 

 

A part les sites archéologiques, vous pourrez faire des balades sur les plages environnantes pour pratiquer le surf ou faire des balades en bateau sur les embarcations locales.

HUACAS DEL SOL ET LA LUNA

Situé  à la périphérie de Trujillo, ce complexe cérémonial est considéré comme la capitale religieuse et administrative de l’empire mochica. La Huaca de la Luna est un temple mieux conservé mais plus petit.

CHAN CHAN

Dans la vallée de Moché, dans les environs proches de Trujillo, se trouvent les ruines de Chan Chan (Soleil-Soleil), l’un des classiques de la route Moché. S’étendant sur 20 m2,  la ville composée de dix citadelles fortifiées, fut la capitale religieuse  et administrative  du royaume de Chimu,  autre culture du désert côtier qui a vécu du 8ème siècle jusqu’à l’arrivée des incas en 1470.

 

 

Le site de Chan Chan dans le nord du Pérou

Le site de Chan Chan dans le nord du Pérou

 

 

Le site de Chan Chan  a été déclaré Patrimoine culturel de l’Humanité par l’Unesco en 1986.

TUCUME

Dans la région de Chiclayo, se trouve la vallée des pyramides de Tucume avec au total 26 pyramides construites en adobe de près de 40 mètres hauteur appartenant à la culture Lambayeque (Xème-XVème siècle) construites autour de la colline du purgatoire.

 

 

Les pyramides de Tucume dans le nord du Pérou // Photo : Peru.com

Les pyramides de Tucume dans le nord du Pérou // Photo : Peru.com

 

Elles servirent de temples, de lieux d’habitation, de cimetières pour l’élite et d’ateliers d’artisanat.

HUACA RAJADA

Toujours dans la région de Chiclayo, se trouve la tombe du Seigneur du Sipan, ancien souverain mochica du III ème siècle dont la domination couvrait le nord du Pérou.

 

Le seigneur de Sipan, nord du Pérou

Le seigneur de Sipan, nord du Pérou

 

 

La tombe du Seigneur de Sipan fut découverte par l’archéologue péruvien Walter Alva et son équipe, en 1987 et a marqué une étape importante dans l’archéologie du continent américain car pour la première fois, elle était intacte et sans trace de pillage.

HUANCHACO

Ce n’est pas un site archéologique mais un site naturel, la plage la plus célèbre de Trujillo. Bien que les constructions soient de mauvaise qualité, la plage et la promenade bénéficient d’un certain charme. El Muelle, est un ponton en bois qui entre dans le Pacifique et rappelle les spas anglais. Les péruviens vont y pêcher, marcher et voir le crépuscule.

 

La plage de Huanchaco au nord du Pérou

La plage de Huanchaco au nord du Pérou

 

 

Vous pourrez y déguster un bon ceviche classique en regardant le pacifique. Vous pourrez demander aux pêcheur de vous conduire sur un  « caballito de totora », bateau ancestral fait avec des roseaux de totons sur lesquels les pêcheurs locaux continuent à pêcher régulièrement.

Le nord du Pérou, ce n’est pas seulement ces sites archéologiques mais dans un prochain article, nous irons vers d’autres régions, vers d’autres cultures pré-incas. Si vous souhaitez l’organisation d’un voyage dans le nord du Pérou, n’hésitez pas à partir sur notre programme : « Trésors caché du nord Pérou » pour voir les sites qui ont prospéré pendant des siècles bien avant les incas.

 

Par Valérie