La Faune De Torres Del Paine

L’incroyable faune du Parc national Torres del Paine (Chili)

A la pointe sud de la Cordillère des Andes, se trouve, une merveille de la nature, le diamant de Patagonie, cet endroit est le Parc National Torres del Paine. Situé dans la région de Magallanes et Antarctique chilienne, le parc créé en 1959 s’étend sur plus de 227 000 hectares. Dans l’enceinte du parc, se trouve le grand massif du Paine, où s’élèvent les géants de granite les « torres » et les « cuernos » du Paine. Mais, le Parc National Torres del Paine, ce n’est pas seulement d’incroyables paysages, c’est également un sanctuaire pour les photographes et amoureux de la faune du monde entier qui peuvent observer un grand nombre de mammifères vivant dans le parc. Tous ces attraits font que ce lieu unique fut déclaré Réserve de la biosphère par l’Unesco en 1978.

Le Parc National Torres del Paine, au Chili / Photo : Espaces Andins

Le Parc National Torres del Paine, au Chili /
Photo : Espaces Andins

LES BIG 5 DU PARC NATIONAL TORRES DEL PAINE

LE PUMA

 

En Patagonie, le puma, grand prédateur Photo : blog Australis

En Patagonie, le puma, grand prédateur
Photo : blog Australis

 

 

Souvent prisé par les voyageurs, il est pourtant rare de pouvoir observer et photographier le seigneur des Andes. Bien qu’il soit protégé au sein du parc, il n’existe qu’une cinquantaine de pumas. D’octobre à mai, ces félins se promènent dans les montagnes et chassent les guanacos la nuit, au moment du crépuscule. Il est fréquent de pouvoir capturer en photo, le moment où le puma attaque le guanaco.

LE HUEMUL

 

Huemul de Patagonie Photo : HG Carrillo / Fotonaturaleza.cl

Huemul de Patagonie
Photo : HG Carrillo / Fotonaturaleza.cl

C’est le plus grand cerf de Patagonie, endémique, classé sur la liste des espèces en danger en 1996. En voie d’extinction principalement en raison d’impacts humains comme la déforestation ou le braconnage, le huemul est en sécurité car il protégé par le Chili et l’Argentine. Le huemul est un herbivore, vit dans la forêt, les montagnes, en petites groupes et est extrêmement difficile à trouver car il évite les hommes. Il doit en rester une petite centaine dans l’enceinte du parc, il n’est pas rare de pouvoir en voir du coté des glaciers. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 1m65. Avec le condor, le huemul est présent sur le bouclier national du Chili.

LE CONDOR

 

Condor andin  / Photo : Pinterest

Condor andin / Photo : Pinterest

 

Même si on le trouve beaucoup au Pérou ou en Bolivie, le condor est également le symbole du Chili. Avec le huemul, il est également extrêmement protégé. On peut observer ce magnifique rapace dans la plupart des secteurs du parc. Il peut avoir une envergure de 3 mètres les ailes déployées.

LE GUANACO

 

Guanacos dans le Parc national Torres del Paine au Chili / Photo : Espaces Andins

Guanacos dans le Parc national Torres del Paine au Chili / Photo : Espaces Andins

L’animal que vous verrez en premier lorsque vous arriverez dans le parc, on peut les voir en abondance. Environ 3000 guanacos vivent au sein du parc. Cet herbivore, typique d’Amérique du sud, appartient à la famille des camélidés qui comprend les lamas, vigognes et alpagas que l’on peut voir dans le nord du Chili. Le guanaco peut courir jusqu’à 60 km/heure pour éviter les prédateurs comme les pumas.

LE NANDOU

 

Nandou, dans le Parc National Torres del Paine en Patagonie chilienne / Photo : Pinterest

Nandou, dans le Parc National Torres del Paine en Patagonie chilienne / Photo : Pinterest

 

 

Cet oiseau qui ressemble à une autruche, peut –être également vu au sein du parc. Une de ses caractéristiques est qu’il se déplace en groupes à la recherche de fruits, insectes, et reptiles. Le nandou a la particularité d’être l’un des animaux les plus rapides pouvant atteindre les 80 km/heure. Le nandou a tendance à fuir à l’approche de l’humain.

On peut également voir des renards dans le secteur des lacs Pehoe, Sarmiento et Nordenskjöld, le putois omnivore que l’on reconnait grâce à sa forte odeur que l’on peut trouver vers les lagunes Amarga et Sarmiento, ainsi que de nombreux oiseaux.

L’IMPACT ECOLOGIQUE DES INCENDIES DANS LE PARC NATIONAL TORRES DEL PAINE

 

Foret de lenga, Patagonie Chili

Foret de lenga, Patagonie Chili

Le parc national Torres del Paine, déclaré Réserve de la biosphère par l’Unesco, abrite de nombreuses espèces d’arbres indigènes de Patagonie comme le lenga, le nirre ainsi que la faune endémique comme le huemul, le puma, le nandou, ou le guanaco, espèces menacées dont certaines sont en voie de disparation.

Ces dernières années, le parc a subi deux forts incendies dûs à la négligence humaine où une allumette combinée avec le vent peut faire des ravages majeurs. Les incendies dans le parc auront des effets importants sur la biodiversité de la région, ce qui pourrait prendre des années pour revenir à un état normal.

Pour garder cet écrin de verdure intact, il est vivement conseillé de ne pas laisser de traces de son passage au sein du parc national et de respecter les différentes règles imposées aux nombreux voyageurs comme éviter d’abandonner ses déchets, de camper sur les lieux autorisés, de ne pas abimer la flore, d’éviter d’introduire des animaux domestiques, de fumer dans le parc ainsi que de faire des feux.

Le Parc national est un magnifique lieu dont il faut prendre soin, qui peut devenir un véritable coup de cœur pour n’importe quel voyageur. Espaces andins propose l’organisation sur mesure de voyages en Patagonie et notamment à Torres del Paine, vous pouvez avoir la possibilité de passer une semaine au sein du parc et pouvoir profiter de cette merveille de la nature entre glaciers, lacs, forêts, montagnes et d’après sa faune que vous ne pourrez voir ailleurs.

Par Valérie