Le « street art » ou l’art de rue en Amérique du sud

Depuis de nombreuses années, le street art ou l’art de rue est une forme d’ expression personnelle et socio-politique dans toute l’Amérique du sud. De la propagande à l’humour léger, le street art en Amérique du sud tient une place très importante dans la scène artistique mondiale. En effet, le continent américain est le berceau du street art avec ses débuts dans le métro de New-York au début des années ’70 avec tags et graffitis.

Dans cet article, nous allons parler du street art en Amérique du sud où au cours de ces dernières années, de nombreux artistes urbains sud-américains ont émergé sur la scène de l’art de rue. Le Brésil est le pionnier du street art sur le continent sud-américain où la ville de Sao Paulo devient de plus en plus un centre de ce mouvement contemporain suivi par Buenos Aires en Argentine. Le Chili possède de nombreux talents avec des artistes comme Cekis et Inti Castro mondialement connus et reconnus. La capitale colombienne Bogota est devenue également une destination internationale pour les artistes de rue du monde entier ainsi que Quito en Equateur.

HISTOIRE DU STREET ART EN ARGENTINE

Par exemple en Argentine, l’histoire du street art est liée à son histoire politique. Le mouvement est né dans les années 1950-1960, à cette époque, c’était une forme d’expression politique. Les groupes politisés furent rémunérés pour peindre des slogans qui revendiquaient les idées des différents partis politiques.

Street art à San Telmo, Buenos Aires / Photo : Matador network

Street art à San Telmo, Buenos Aires / Photo : Matador network

Le phénomène connu un fort développement dans les années 1970 à Buenos Aires. A cette époque, le pays connaissait une grande mobilisation politique et syndicale. Le graffiti faisant office d’outil de résistance. Entre 1976 et 1983, la junte militaire a fait taire les artistes et à partir de 2001, la tendance artistique revint avec des oeuvres colorées, joyeuses, humoristiques, un style qui continue de caractériser l’art urbain de Buenos Aires.

ART OU VANDALISME ?

Ce qui pour certains, peut être considéré comme un art ou une manière de s’exprimer, d’autres pourraient la considérer comme une pollution visuelle puisqu’il rompt souvent avec l’esthétique des villes. Dans les espaces publics, l’art de la rue représente la voix du peuple, les groupes marginaux et des jeunes qui veulent être entendus. De nos jours, découvrir une ville à travers ses peintures murales permet de découvrir une ville d’une autre manière. Des guides comme Lonely Planet, ont édité un guide complet sur les 140 lieux où l’on peut voir les oeuvres des artistes du monde entier ce qui témoigne de l’ampleur du phénomène de nos jours.

LE STREET ART CHILIEN A TRAVERS INTI CASTRO

« Inti » Castro, nom de l’ancienne divinité inca du soleil est un artiste urbain chilien originaire de Valparaíso qui peint depuis l’âge de 14 ans et qui a obtenu une reconnaissance internationale. Ses peintures murales de couleurs vives sont inspirées de la culture indigène de l’Amérique Latine pré-espagnole. Ses oeuvres sont connues à travers le monde, on peut les voir en Espagne, Norvège, Allemagne, Suède, Colombie, ou France.

Station Bellas Artes, à Santiago de Inti Castro

Station Bellas Artes, à Santiago de Inti Castro

On peut y découvrir des clowns, des idoles religieuses et des slides politiques. L’artiste avec un autre artiste chilien, Cekis, ont participé en 2013 au festival de l’Amérique Latine à Biarritz.

LE STREET ART ARGENTIN A TRAVERS LA VILLA URQUIZA

A 12km du centre de Buenos Aires, se trouve le paradis des artistes de rue en Argentine, c’est la Villa Urquiza, bombardée au moment de la dictature.

Street Art Buenos Aires - Villa Urquiza / Photo : Buenos Aires Street Art

Street Art Buenos Aires – Villa Urquiza / Photo : Buenos Aires Street Art

Depuis 2007, les bâtiments laissés abandonner sont devenus un havre pour les artistes de rue avec les peintures murales géantes et colorées qui sont devenues une attraction majeure pour les touristes étrangers et pour de nombreux photographes.

Villa Urquiza, Buenos Aires  / Photo : Buenos Aires Street Art

Villa Urquiza, Buenos Aires / Photo : Buenos Aires Street Art

LE STREET ART COLOMBIEN A TRAVERS STINKFISH

La capitale colombienne Bogota est devenue une destination internationale pour les artistes de rue du monde entier. Stinkfish , né au Mexique, mais qui a passé son enfance en Colombie, utilise des photographies trouvées pour recréer les images sur ses peintures murales qui sont d’une beauté extraordinaire et qui sont principalement des portraits. Il a commencé à faire ses pochoirs en 2000 mais c’est en 2003 qu’il s’est fait repérer en créant une oeuvre représentant JFK Jr saluant la dépouille de son père. Il s’est imposé comme étant l’un des artistes urbains sud-américains les plus en vue.

Oeuvre de Stinkfish à Bogota / Photo : Trading voyageur.com

Oeuvre de Stinkfish à Bogota / Photo : Trading voyageur.com

A Medellin, à travers la Comuna 13, autrefois le quartier le plus dangereux de Medellin, des visites guidées sont proposées sur la thématique du street art.

Medellin / Photo : I support street art

Medellin / Photo : I support street art

 

Aujourd’hui la Comuna 13 est un exemple internationalement reconnu de la façon dont les projets de régénération urbaine peuvent être utilisés pour transformer et revitaliser les communautés.

LE STREET ART EQUATORIEN A QUITO

Quito, la capitale de l’Equateur, est classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco pour sa riche histoire et culture. Mais Quito abrite également certaines des plus grandes peintures murales au monde. Quito raconte souvent son histoire sur les murs car beaucoup de ces fresques murales possèdent des citations, des paroles et des messages socio-politiques.

Street Art Quito / Photo : Flickr

Street Art Quito / Photo : Flickr

De nombreuses visites guidées sont organisées sur la thématique de l’art de rue et Paris s’y est mise dernièrement. Si lors de l’élaboration de votre séjour, vous souhaitez inclure une visite guidée sur ce thème, n’hésitez pas à solliciter Espaces Andins qui sera ravi de vous organiser cette visite originale et malgré tout culturelle.

Par Valérie