La Ville De Valparaiso, Chili

Valparaiso, latine et pacifique

Par Sébastien

 

 

Art de rue à Valparaiso, Chili Photo : Espaces andins

Street art à Valparaiso, Chili
Photo : Espaces andins

La cité multicolore de Pablo Neruda

Valle paraíso signifie en espagnol « Vallée Paradis ». L’Eden est  d’abord une ville de 295 000 habitants posée au bord du Pacifique, à 112 km au nord-ouest de Santiago, capitale du Chili. Sa configuration urbaine est déterminée par la topographie de la baie, dominée par quarante-quatre collines souvent abruptes, de nombreux ravins et d’étroites plaines côtières, le tout formant un amphithéâtre naturel. « Valpo » peut ainsi être scindée en deux. El Plan est la ville basse où se trouvent le premier port du Chili et la grande majorité des commerces. La population vit essentiellement sur les cerros, les collines surplombant Valparaiso. L’enchevêtrement des ruelles et les maisons de tôle aux couleurs variées donnent à la ville haute son charme unique. Le poète Pablo Neruda, Prix Nobel de littérature en 1971, fut ainsi conquis par le cerro Bellavista, où sa résidence La Sebastiana a vue sur l’océan, les toits et le clocher de la cathédrale. Les cerros Alegre et Concepción sont les plus touristiques et appréciés des résidents, artistes et gastronomes. Les collines sont desservies par quinze ascensores, funiculaires brinquebalants qui permettent d’embrasser toute la baie du regard, ainsi que la grande cité balnéaire de Viña del Mar

La maison de Pablo Neruda, La Sebastian, Valparaiso, Chili

La maison de Pablo Neruda, La Sebastiana, Valparaiso, Chili – Photo : Fondation Neruda

Chambre de la maison La Sebastiana, Valparaiso

Chambre de la maison La Sebastiana, Valparaiso – Photo : Fondation Neruda

Salle à manger, la Sebastiana, Valparaiso

Salle à manger, la Sebastiana, Valparaiso – Photo : Fondation Neruda

Un riche passé historique

Fondée en 1541 par les Espagnols, Valparaiso fut dès cette époque régulièrement assaillie par les corsaires anglais et hollandais. Que d’histoires de naufrages, trésors cachés dans les montagnes et combats navals épiques ! Valpo joua un rôle géopolitique très important au 19eme siècle. Connue alors comme la « Petite San Francisco » ou le « Joyau du Pacifique », elle était le plus important port marchand de l’ouest de l’Amérique du Sud, sur la route reliant les océans Pacifique et Atlantique par le détroit de Magellan. Etape incontournable lors de la ruée vers l’or, la ville se développa fortement en attirant de nombreux immigrants européens. Ironie de l’histoire, Salvador Allende et Augusto Pinochet étaient tous deux natifs de Valparaiso… Son centre historique, déclaré patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO en 2003, est remarquable au titre de son environnement géographique et topographique, son urbanisme et architecture, les influences de populations originaires des quatre coins du monde. Connue pour sa vie nocturne, Valparaiso est aussi une ville intellectuelle, avec par exemple quatre universités et le siège du plus ancien journal hispanophone encore en circulation, El Mercurio de Valparaíso

 

Vue sur les collines de Valparaiso, Chili Photo : Espaces andins

Vue sur les collines de Valparaiso, Chili
Photo : Espaces andins

Les maisons de Valparaiso, Chili

Les maisons de Valparaiso, Chili – Photo : Espaces andins

Une région ouverte sur le Pacifique

La Région V du Chili, portant le nom de sa capitale éponyme, est notamment tournée vers les services, la pêche et la viticulture. Les Conquistadores introduisirent la vigne vers le milieu du 16ème siècle. Entre océan Pacifique et chaîne des Andes, la région de Valparaiso a de bonnes terres bien situées, de l’eau, un climat méditerranéen tempéré et une main d’œuvre formée. Au cœur du vignoble, Casablanca n’est qu’à vingt minutes en voiture au sud de Valpo. La vallée de San Antonio produit certains des meilleurs Sauvignons blancs d’Amérique du Sud ! La région est aussi très connue des Argentins pour ses vingt-cinq cités balnéaires. Deux îles fameuses lui sont administrativement rattachées. A 667 kilomètres des côtes sud-américaines, dans l’archipel Juan Fernández, le marin écossais Alexandre Selkirk survécut seul sur l’une d’elles, durant quatre ans et quatre mois, de 1704 à 1709. Son aventure inspira à Daniel Defoe son chef-d’œuvre. L’île Robinson Crusoé est accessible en bateau ou avion léger. On peut aussi rejoindre l’île de Pâques, à 3680 km des côtes du Chili, par la mer depuis Valparaiso.

Vignobles Chili Photo : http://www.conchaytoro.com

Vignobles Chili
Photo : http://www.conchaytoro.com

 

 

 

 

 

 

Partir au Chili avec Espaces andins, c’est ici

Nous suivre sur les réseaux sociaux :

Site internetFacebookTwitterInstagram