Revue De Presse

Une envie de partir ailleurs

La très belle revue « Images & Nature »  propose dans son numéro 93 un reportage intitulé sobrement : « découvrez la Patagonie sauvage ». Une chanson ancienne revient immédiatement à l’esprit : « Envie de partir ailleurs » de J. Chauvin : des images d’ailleurs qui me touchent / … / comme un souffle de loin qui m’effleure / … une petite flamme à l’intérieur … (album Aeroplane). Parce que le reportage signé Sylvain Lefebvre est superbe, porté par un véritable souffle qui emmène le lecteur loin, très loin, jusqu’à la troisième plus grande calotte glaciaire après l’Antarctique et le Groenland « le Campo de Hielo Sur ». La double page d’accueil plonge le lecteur dans la démesure et l’exceptionnel de cette région à cheval sur le Chili et l’Argentine, avec une vue du Parc National Torres del Paine et poursuit son exploration jusqu’en Terre de Feu en passant par le Parc National Francisco Coloane – le nom de cet écrivain chilien mythique est à lui seul synonyme d’aventure, de grands espaces et de nature indomptée.

 

Magazine photo Image et nature

 Image et nature

 

On sait qu’une belle photo animalière représente des heures, des jours de patience, d’abnégation, d’humilité et souvent de frustration ; dans ce reportage, les photos d’animaux sauvages – pumas, baleines à bosse, otaries à crinières ou lions marins, guanaco, chevéchette australe – succèdent aux panoramas éblouissants du Parc National Torres del Paine, avec des sommets des Andes qui viennent se refléter dans les eaux calmes du Lac Pehoe. On se dit que la frustration est impossible, puisque si les animaux font faux-bond ou se dérobent, il restera la magie d’un environnement naturel qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie ! Il faudra capter cette lumière qui fait que par exemple le Lac Grey donne une impression de bout du monde dans l’objectif de Sylvain Lefebvre, ou que la construction rouge au bord du Lac Pehoe semble constituer un refuge de douceur.

 

Baleines dans le détroit de Magellan

Baleines dans le détroit de Magellan

 

Je n’ai pas parlé des photos que Sylvain Lefebvre a réussi à prendre des manchots royaux, dont la taille approche le mètre : sans égaler l’empereur, le manchot royal avec ses taches orangées, son dos bleuté constitue une rencontre que tout voyageur en Patagonie peut espérer. En partageant deux clichés, le photographe a su tout montrer de  la vie de ces oiseaux : le vent, l’océan, le groupe avec les jeunes, tout y est !

 

Manchots Royaux

Manchots Royaux / Photo : Australis

 

Sylvain Lefebvre va jusqu’à proposer un itinéraire pour un voyage naturaliste en Patagonie chilienne, rappelant que la meilleure période va de novembre à avril, soulignant que les prix sont alors forcément à la hausse ; toutes ces destinations hors normes, à l’écart du tourisme de masse, sont en effet insensibles au faux marketing des rabais de dernières minutes et des soldes … et donc qu’il faut réserver longtemps à l’avance, surtout dans les parcs. Espaces Andins propose plusieurs voyages qui vont vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel, votre voyage, plutôt que sur sa préparation et son organisation. Par exemple, vous pouvez aller aux confins de la Patagonie et espérer approcher la faune extraordinaire et endémique des parcs nationaux, mais aussi profiter des paysages somptueux faits de lacs, de glaciers, de pics andins vertigineux et de routes de toute beauté. Mais d’autres possibilités de voyages en Patagonie sont possibles dont certains dans des hôtels d’exception permettant de concilier les paysages extrêmes de Patagonie avec ceux non moins extrêmes du désert d’Atacama

 

Hotel Awasi Patagonie

Hotel Awasi Patagonie

 

En tous cas, soyez certains que l’invitation au voyage, à partir ailleurs, très loin, que nous propose Image & nature vous donnera envie de boucler votre valise, d’acheter un maximum de cartes mémoires pour votre appareil photo et de répondre à ce souffle de loin qui vous aura effleuré.

André