Le Marché De Tarabuco / Photo : Vincentraal/Flickr

Un dimanche au marché coloré de Tarabuco en Bolivie

Voyager en Bolivie, ce n’est pas seulement découvrir de splendides paysages mais c’est aussi partir à la rencontre de la population locale, découvrir les traditions et vivre diverses expériences qui nous marquerons à jamais. Lors d’un voyage en Bolivie, la visite du village de Tarabuco et de son marché coloré est un incontournable pour faire d’incroyables rencontres et  ramener chez soi de nombreux souvenirs. Actuellement, le marché de Tarabuco est l’un des plus authentiques d’Amérique du sud.

Marché de Tarabuco, Bolivie / Flickr/ Vincentraal

Marché de Tarabuco, Bolivie / Flickr/ Vincentraal

Où se situe Tarabuco ?

Tarabuco, village de l’altiplano d’environ 20 000 habitants,  situé à 65 kilomètres de Sucre auquel on y accède par une route asphaltée, en bon état. Le village fondé en 1578 sous le nom de San Pedro de Montalban de Tarabuco est niché à environ 3200 mètres d’altitude. Tarabuco, capitale de la province de Yamparaez, est le centre de la culture Yampara où ses habitants conservent avec fierté leurs coutumes et traditions ancestrales. Tarabuco est surtout connu pour son marché coloré qui se tient chaque dimanche où environ 2000 visiteurs étrangers et surtout locaux se réunissent au milieu de ces étals de viandes, d’épices, d’artisanats, de textiles, et de produits locaux.  

Que voir à Tarabuco ?

Tarabuco est un petit village où de nombreuses maisons datent de la période coloniale avec ses balcons, ses rues,  ses patios, et  l’église de San Pedro de Tarabuco construite pendant la période coloniale et restaurée en 1962. 

L'église de Tarabuco / Photo : Vincentraal /Flickr

L’église de Tarabuco / Photo : Vincentraal /Flickr

 

Le marché de Tarabuco

Tous les dimanches, les familles Yampara arrivent de leurs communautés rurales à la grande place de Tarabuco pour apporter leurs produits au marché. Le marché démarre très tôt et se termine vers 15h. A ce moment, les personnes retournent dans leurs communautés. Beaucoup arrivent en bus, en camion et même en marchant. Au marché, les boliviens font du troc, ils échangent des produits agricoles cultivés dans leur propre jardin : pommes de terre et poivrons de toutes les couleurs et de toutes les tailles, fruits et légumes.

Le marché de Tarabuco / Photo : Flickr/Vincentraal

Le marché de Tarabuco / Photo : Flickr/Vincentraal

On y vend aussi des feuilles de coca car c’est un remède ancestral pour soigner le mal de l’altitude ou  les maux d’estomac. On pourra si on le souhaite goûter la chicha, boisson alcoolisée qui, si elle est bien préparée, est un peu forte, et provient principalement de la fermentation non distillée du maïs.

Le marché de Tarabuco, Bolivie / Photo : Vincentraal / Flickr

Le marché de Tarabuco, Bolivie / Photo : Vincentraal / Flickr

Au marché indigène de Tarabuco, la couleur des vêtements des colons Yampara se distingue ainsi que leurs nombreux chapeaux. Les ponchos, chapeaux, sandales et couvertures de différentes couleurs font partie des costumes des paysans indigènes. Les différentes couleurs représentent chacune leurs communautés. Sur le marché, on peut également observer les tisserands faire leur travail ou filer la laine sur les métiers à tisser. Les tissus de Tarabuco sont considérés comme les meilleurs de Bolivie.

La culture Yampara et le festival Pujllay

Les Tarabuqueños sont une population indigène qui appartient à la culture Yampara et qui a connu son apogée entre les XI et XV siècles. A Tarabuco et dans sa région,  les habitants portent encore la traditionnelle « ticachascada » sur leurs têtes et portent leurs ponchos aux couleurs vives. Au-delà de l’agriculture et de l’élevage, le tourisme prend une place de plus en plus importante dans la vie du village.  Les nombreux tissus de la communauté représentent des croyances, des activités quotidiennes, des objets et des événements. Il existe même des associations de tisserands qui organisent des présentations pour les étrangers et les invitent à connaître leurs villages.

Si vous organisez votre voyage pour le mois de mars, soyez à Tarabuco, le 3ème dimanche de mars où se déroule le festival « Pujllay » (le dernier jour du Carnaval de Tarabuco) qui commémore la bataille de Jumbate face aux  espagnols en 1816. C’est l’un des festivals les plus traditionnels et folkloriques de Bolivie.

 

 

La célébration amène des familles de toutes les communautés de la région à se rassembler autour de la place principale de Tarabuco. Les hommes et les femmes sont habillés de leurs meilleurs costumes traditionnels pour l’occasion. Les costumes sont très colorés. On joue de la musique avec des  instruments comme la quena, le sikus et le charango. Le festival a été déclaré par l’Unesco, Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.

Et vous, qu’attendez-vous pour partir en Bolivie et vivre cette expérience ? Espaces Andins vous organise votre voyage en Bolivie ou en combiné avec un autre pays, mais la Bolivie vaut la peine d’y consacrer la totalité d’un voyage.

 

Par Valérie