Les Eglises Baroques Du Pérou, La Route Baroque

Pérou : la route baroque andine

Chaque année, lors de leur voyage au Pérou, des milliers de touristes visitent la ville de Cusco, au Pérou, considérée comme « le nombril du monde » par les Incas.  Visiter la ville de Cusco est le passage obligé avant de se rendre à la citadelle de Machu Picchu. Cusco est sans aucun doute l’un des grands trésors d’ Amérique du Sud, qui, parmi ses nombreux joyaux historiques, conserve des trésors ancestraux du passage des Espagnols dans cette ville sacrée Inca. Cette semaine, nous partons à la découverte de la route baroque andine, dont le parcours suit les magnifiques paysages de la vallée sud de Cusco et dont l’objectif est de visiter les 4 églises emblématiques de l’ère coloniale : l’église de la Compagnie de Jésus,  l’église d’Andahuaylillas, l’église San Juan Bautista huaro et la chapelle de la Vierge de la Candelaria de Canincunca. L’excursion dure une demi-journée et atteint une altitude maximale de 3 450 mètres. Tout au long de cette excursion, vous en apprendrez énormément sur l’histoire et la culture péruvienne à travers l’art baroque.

Le Machu Picchu, dans la vallée sacrée, au Pérou

Le Machu Picchu, dans la vallée sacrée, au Pérou

Qu’est-ce que le baroque andin?

Le baroque andin est un mouvement artistique né dans les Andes péruviennes lors de la vice-royauté espagnole. Ce mouvement s’est concentré sur les œuvres architecturales des églises et a été réalisé principalement par des artistes métis et autochtones. L’objectif d’évangélisation des différentes missions religieuses a généré ce type d’art principalement dans des territoires tels que Quito, Cusco, Arequipa et Puno. Le baroque andin se caractérise par l’abondance de thèmes typiques de la cosmovision andine, tels que les dieux incas, le soleil et la lune. En outre, il existe de nombreuses décorations basées sur des animaux tels que le puma, le serpent, le vizcacha, entre autres. Le baroque andin est un mélange de thèmes religieux tels que les passages bibliques et les coutumes et mythes de la tradition andine.

1- L’église de la Compagnie de Jésus

L’église de la Compagnie de Jésus est située sur la Plaza de Armas, là où commence la Route baroque andine. Avant l’arrivée des espagnols, elle s’appelait « le palais de l’inca Amaru Canchade ». La Compagnie de Jésus est considérée comme la plus belle église de la ville avec la cathédrale de Cusco. Elle est  l’un des meilleurs exemples du baroque colonial en Amérique. Sa façade est en pierre taillée.

 

La Place d'Armes à Cusco, au Pérou. Pérou, nombril du monde et véritable trésor architectural

La Place d’Armes à Cusco, au Pérou. Pérou, nombril du monde et véritable trésor architectural

Son autel est sculpté dans le bois et recouvert de feuilles d’or. Les échantillons d’art produits par l’école Cusqueña ainsi que les sculptures sont des représentations du baroque andin. Les peintures évoquent la vie de St Ignace de Loyola. Ses sculptures sont des vierges, des saints et des archanges aux allures pieuses, certains habillées de velours multicolores et de fines broderies. Nous trouvons ici des œuvres du père Bernardo Bitti, de Jerónimo Quispe, de Cipriano Gutiérrez et de Pedro Vargas. Une des toiles met en évidence le mariage politique du capitaine Martín García de Loyola, petit-neveu de San Ignacio de Loyola, avec la belle princesse Inca, Beatriz Clara Coya. C’est celui qui a capturé Tupac Amaru I (frère de Sayri Túpac, père de Beatriz), dernier rebelle Inca de Vilcabamba, exécuté en 1572. Le mariage marquait officiellement le début du métissage dans la capitale des Incas, le Tahuantinsuyo ; Ce travail architectural a été pris comme exemple pour l’achèvement des autres églises de la région.

2- L’église de San Juan Bautista de Huaro

Située à 43 km de Cusco, construite en pisé et en pierre simple au début du 17ème siècle, l’église de San Juan Bautista de Huaro attire les visiteurs pour son architecture imposante et son style Renaissance.

L'église de San Juan Bautista de Huaro sur la route andine baroque, au Pérou. Photo :http://huarohistoria.blogspot.com

L’église de San Juan Bautista de Huaro sur la route andine baroque, au Pérou. Photo :http://huarohistoria.blogspot.com

En 1972, elle fut déclarée monument historique. On estime que l’artiste de Cusco Tadeo Escalante a réalisé jusqu’à 50 œuvres de peinture et de sculpture de l’école de Cusqueña. Ses murs, ses plafonds, tout est orné avec des détails à la feuille d’or.

3-Église de San Pedro Apóstol de Andahuaylillas

Sur la route de Puno, à 39 km de Cusco se trouve la ville d’Andahuaylillas, où se trouve l’église de San Pedro Apóstol. L’église fut construite en 1610, probablement sur un sanctuaire inca. On surnomme l’église d’Andahuaylillas,  la « chapelle sixtine des Andes » dû à la beauté de ses peintures encadrées de feuilles d’or et gravées au plafond.

L'église d'Andahuaylillas au Pérou, la chapelle sixtine des Andes, entre Cusco et Puno

L’église d’Andahuaylillas au Pérou, la chapelle sixtine des Andes, entre Cusco et Puno

Les murs sont décorés de grandes toiles représentant la vie de San Pedro Apóstol de Andahuaylillas. L’arc du baptistère a une inscription sur le baptême en cinq langues, latin, castillan, quechua, aymara et puquina. À l’intérieur, deux orgues datant du XVIIe siècle, considérées comme les plus anciennes d’Amérique latine.

4- La chapelle de la Vierge purifiée de Canincunca

Située à 44 km au sud de Cusco, dans le district de Huaro, se trouve la chapelle de la Vierge purifiée de CanincuncaPour y arriver, on traverse la vallée interandine méridionale, remarquable pour ses vestiges archéologiques des cultures Wari et Inca, ainsi que pour ses lagunes. Vous pourrez déguster une cuisine délicieuse à base de viandes de cochon d’Inde, de canard et de porc. La chapelle de la Canincunca, construite au début du XVIIe siècle sur un centre cérémoniel ou un cimetière inca et pré-inca. On y trouve des retables et des peintures murales de style arabe-chrétien : style mudéjar. Sa structure est ornée de peintures murales faisant référence à la faune et à la flore andine. L’autel met en valeur la Vierge purifiée, également appelée Virgen de la Candelaria.

L'église de Canincunca au Perou. Route baroque andine. Photo : diaro el sol de Cusco

L’église de Canincunca au Perou. Route baroque andine. Photo : diaro el sol de Cusco

Elle a été déclarée patrimoine culturel de la nation en 1974. L’une des valeurs les plus importantes de l’itinéraire est la restauration effectuée par un groupe de professionnels experts cusquéniens. Le processus de conservation des temples est fait en permanence, à la fois pour préserver son architecture et les œuvres d’art qui s’y trouvent à l’intérieur. Les touristes peuvent ainsi profiter d’un paysage magnifique, d’une grande chaleur humaine et d’une architecture du 17ème siècle très bien conservée.

Avec l’argent récolté, la communauté de jésuites de la région réalise des travaux sociaux en faveur de la conservation des églises et de l’amélioration de la qualité de la vie des habitants. Par exemple, des bibliothèques, des ludothèques pour enfants, une soupe populaire, des salles informatiques et des ateliers pour adultes (tissages par ex.) ont été créés. Pendant votre voyage au Pérou et à Cusco, si vous souhaitez effectuer des visites en dehors des circuits ordinaires et aider les populations locales, consacrer une journée pour visiter cette route extraordinaire. Espaces Andins se tient à votre disposition pour l’inclure dans votre programme sur mesure. Contactez-nous !

Par Valérie