Souvenirs Argentine

5 souvenirs à ramener d’un voyage en Argentine ?

Lors d’un voyage en Argentine, les meilleurs souvenirs restent les expériences, les rencontres effectuées au hasard d’une rue, d’un chemin, avec la population locale. Etre acteur de son voyage, c’est sans doute le meilleur souvenir de son voyage. Mais, après, lorsque l’on voyage, il est tout à fait normal de vouloir ramener des souvenirs à ses proches, ses amis,  à ses collègues ou juste pour soi. Nous allons voir dans cet article, quels souvenirs ramener d’un voyage en Argentine.

1- Une bouteille de vin argentin

L’Argentine avec le Chili sont des destinations mondialement reconnues pour leur culture vinicole. Ramener une bonne bouteille de Torrontes ou de Malbec sera un cadeau très apprécié par les amateurs de vins. Le Malbec vient de la ville de Cahors, dans le sud-ouest de la France, à environ 230 km de Bordeaux. L’exportation du Malbec dans le monde a commencé à partir du 18ème siècle mais il arriva dans le cône sud de l’Amérique du sud au milieu du 19ème siècle dans la région de Santiago et à Mendoza au pied des Andes en Argentine. Le Malbec s’est très bien adapté aux sols et aux climats de l’Argentine et de celui de Mendoza en particulier. Quand au Torrontes, qui est produit uniquement en Argentine a une saveur incomparable. On peut le trouver dans la région de Mendoza, San Juan et Salta. Le Torrontes s’affirme comme étant la signature du vin blanc argentin.

Bodega à Mendoza

Bodega à Mendoza

La vallée de Cafayate au sud de Salta est celle qui possède une forte réputation dans le monde grâce à la culture de cette variété grâce au micro-climat spécial de la région, en effet, les vignes sont  situées à  3000 mètres d’altitude.

Dégustation de vins à Cafayate

Dégustation de vins à Cafayate

La pluie se faisant rare permet le développement de la vigne. Les vins de Cafayate sont des vins fruités et savoureux. En voyage à Mendoza ou à Salta, vous pourrez visiter des bodegas et faire une dégustation de vins. N’hésitez pas à nous consulter.

2-Le maillot de l’équipe de football argentine

Le football est plus qu’un sport, c’est une véritable religion en Argentine, plus populaire que le Polo ou le tennis. Chaque enfant naît avec un ballon de football au berceau.

Maillot équipe d'Argentine

Maillot équipe d’Argentine

Diego Maradona a popularisé ce sport au début des années 80 et qui a remporté la coupe du monde de football avec l’Argentine en 1986. Depuis, un autre argentin, Lionel Messi a pris le relais et fait rêver énormément d’aficionados (passionnés).

 

Le stade de Boca Juniors

Le stade de Boca Juniors

 

Tout amoureux du football, doit, lors d’un séjour à Buenos Aires, visiter le quartier coloré de la Boca, connu pour son club de football, Boca Juniors où a joué D. Maradona dans le stade la Bombonera qui a ouvert ses portes en 1940 et que l’on peut visiter lors de la visite du quartier.

 

boca

Le quartier de la Boca // Photo : Valerie/Espaces Andins

 

La Boca est un quartier coloré, pittoresque et animé. La Boca doit son nom à son emplacement à l’embouchure du Riachuelo dans le Río de la Plata. Utilisé comme port depuis de nombreuses années, son activité portuaire a attiré de nombreux immigrants, notamment génois, qui se sont installés dans la région à la recherche de travail.

 

Caminito / Photo : Espaces Andins

Caminito / Photo : Espaces Andins

 

L’endroit le plus représentatif du quartier de la Boca est la rue piétonne Caminito. On pourra flâner et trouver de nombreux restaurants , terrasses, des peintures de peintres amateurs et pros ainsi que des danseurs de tango.

3- L’artisanat dans les Andes

Les provinces du Nord-Ouest de l’Argentine ou NOA conservent de nos jours leurs coutumes ancestrales que l’on peut apprécier à travers la musique, la danse, les fêtes ainsi que dans la gastronomie et l’ artisanat. Avec le développement du tourisme,  l’artisanat fait partie intégrante des revenus des habitants. Ainsi, en voyageant dans la région de Salta, vous pourrez acheter des écharpes en laine d’alpaga, des ponchos, couvertures et châles en laine de mouton, lama, tapis multicolores,  des sacs,  de la céramique, instruments de musique (charangos, samponas et erques), sculptures sur bois, objets en cuir et des alfombras. Pour ces derniers,  cela peut prendre 5 jours de tissage.

 

Fabrique d'Alfombras

Fabrique d’Alfombras

 

Dans la vallée de Calchaquíes, dans le charmant et paisible village de Seclantas, sur la route 40 se trouve le berceau du poncho. Le vêtement rouge et noir porté par le général Martín de Güemes et ses gauchos est le plus remarquable. Les tisserands travaillent à l’extérieur dans leurs patios avec des sols en terre battue.

4- CD de Carlos Gardel

Pour les mélomanes, ramener un CD de Carlos Gardel peut-être un beau cadeau. C’est une belle histoire pour ce français né à Toulouse considéré comme la grande figure du tango du milieu du 20ème siècle. Lors d’un séjour à Buenos Aires, vous pourrez partir sur les traces de Carlos Gardel en visitant le cimetière de la Chacarita où il fut inhumé.

 

Carlos Gardel, cimetière de la Chacarita, à Buenos aires, Argentine Photo : Pinterest

Carlos Gardel, cimetière de la Chacarita, à Buenos aires, Argentine
Photo : Pinterest

 

Egalement, vous pourrez visiter le quartier d’Abasto, certes modeste en apparence, situé à l’ouest du Microcentro. Dans ce quartier, vous en découvrirez sur la culture de la ville, passée et présente. A l’intérieur du quartier, se trouve l’esprit de l’Argentine, bouillonnant de passion, de chaos, de musique.  Le tango est né dans le quartier de la Boca mais il a pris son essor dans le quartier d’Abasto. Carlos Gardel fut également connu sous le nom « El Morocho del Abasto » (le gars aux cheveux bruns d’Abasto) et y a passé sa jeunesse dans les cafés et les bars. L’ancien marché fut transformé en centre commercial. A 10 minutes de la station de métro, se trouve le musée Casa Carlos Gardel qui lui rend hommage depuis 2003.

 

Plaque de Gardel

Station Carlos Gardel

 

5- Les alfajores et le dulce de leche

Les deux derniers produits que l’on peut ramener d’un voyage en Argentine,  sont deux produits appartenant à la gastronomie nationale : les alfajores et le dulce de leche.  Beaucoup de pays sud américains (Uruguay, Argentine, Chili, Perou, Brésil et Mexique), se disputent l’invention du fameux dulce de leche. Il y a des légendes, des histoires, et des anecdotes qui réclament la paternité de ce produit que l’on peut déguster sur du pain ou des crêpes. La marque Chimbote est la marque premium historique de l’Argentine.  Le dulce de leche est fait à partir de lait, de sucre, de vanille liquide et du bicarbonate de soude. Voici la recette si vous souhaitez tenter, c’est ici. 

 

Le dulce de leche "Chimbote"

Le dulce de leche « Chimbote »

 

Les alfajores, sont des biscuits doux remplis de dulce de leche et recouverts de chocolat. L’Argentine est un consommateur par excellence d’alfajores et sa saveur est intimement liée à la culture culinaire locale. L’idée est d’origine arabe et traditionnellement composée d’une base de pâte d’amande, de noix et de miel. Puis l ‘alfajor a été introduit en Espagne, lorsque le roi Rodrigo a été renversé par les Arabes. Depuis lors, l’influence arabe a marqué pendant des siècles le développement de la culture espagnole, qui, entre autres coutumes, a adopté la pâtisserie typique. Les immigrants l’ont ensuite amené sur ces terres,  il y a plus de 130 ans. Mais un homme, un pionnier, a donné une touche particulière et distinctive. Le chimiste français Augusto Chammás a ouvert une petite fabrique de bonbons en Argentine et a produit une courge ronde à l’intérieur des produits. Une nouveauté pour l’époque, qui a changé le concept d’alfajores dans le monde.   En Argentine, les plus connus sont ceux de la marque Havanna que l’on trouve à tous les coins de rue.  La recette c’est par ici.

Les alfajores Havanna

Les alfajores Havanna

 

 

Ceci n’est qu’une petite liste, il est possible d’en ramener beaucoup d’autres mais pour cela, il faut se rendre sur place. Pour partir en Argentine,  n’hésitez pas à nous contacter pour l’organisation de votre prochain voyage. En plus de souvenirs matériels, vous reviendrez de ces pays, avec beaucoup d’images en tête, vous serez charmés par la gentillesse et l’accueil des sud-américains ce qui reste pour moi, le meilleur souvenir de mes voyages en Amérique du sud.

 

Valérie