Blog Activites Patagonie

3 activités d’aventure lors d’un voyage dans la région de Magallanes au Chili

Partir en voyage en Patagonie est une véritable expérience qui s’avère souvent inoubliable et qui restera gravée à jamais dans votre mémoire.  La Patagonie se prête facilement au tourisme d’aventure et devient l’un des endroits en vogue pour les amateurs d’aventure et de sports extrêmes. On peut partir à la découverte des sites exceptionnels qui sont pour la plupart peu explorés. Dans cet article, nous allons évoquer trois activités d’aventure mais plus centrées sur l’observation de la faune que l’on peut pratiquer lors d’un voyage dans la région de Magallanes au Chili.

1- La randonnée à cheval à Torres del Paine

Explorer la Patagonie à cheval procure une sensation de bien-être. L’équitation est une activité profondément ancrée en Patagonie et la culture gaucho se développe énormément et principalement à Torres del Paine. Pendant plusieurs jours, vous pourrez partir explorer la pampa, partir jusqu’aux imposants glaciers, montagnes, fjords et rivières en expérimentant la vie d’un gaucho dans l’ un des paysages les plus spectaculaires au monde, le Parc National Torres del Paine.

Gaucho au Chili

Gaucho au Chili

Vous pourrez séjourner dans des estancias dirigées par des gauchos dont les familles vivent dans la région depuis des générations.  En selle, vous partirez à la découverte des paysages reculés du Parc National Torres del Paine, comme par exemple le Glacier Dickson, au nord du parc, à cheval sur le Chili et l’Argentine. Ce glacier fut nommé par l’explorateur suédois Otto Nordenskjöld, en l’honneur du baron Dickson, parrain de sa campagne en Patagonie et en Terre de Feu (1895-1896).

????????????????????????????????????

Un cheval de Torres del Paine // Photo : Espaces Andins

Vous pourrez également passer quelques jours juste en dehors du parc au sud le long de la rivière Serrano et ainsi rejoindre la baie de l’Ultima Esperanza en direction de Puerto Natales. Vous pourrez prendre une petite embarcation et naviguer jusqu’au glacier Serrano. Débarquement puis on marche quelques minutes  jusqu’au glacier en longeant la lagune parsemée d’icebergs  détachés du glacier. Pour les plus expérimentés, il existe de longues randonnées où vous pourrez camper à la belle étoile ou  loger dans un hébergement plus luxueux.

2- Partir sur les traces des pumas à Torres del Paine

Une des activités phares du Parc national Torres del Paine  est de partir sur les traces du plus grand prédateur au monde, le seigneur de Patagonie, le puma. Cependant, le surparturage et la chasse ont fait de ce félin majestueux, un animal en voie de disparition qu’il faut absolument protéger. On peut encore observer le puma dans le Parc National Torres del Paine, endroit de 900 km², protégé par l’Unesco, car déclaré Réserve de la Biosphère en 1978.

 

En Patagonie, le puma, grand prédateur Photo : blog Australis

En Patagonie, le puma, grand prédateur
Photo : blog Australis

 

 

L’observation du puma n’est jamais garanti, c’est l’un des félins les plus difficiles à observer et à photographier.  On n’attire pas le puma avec des appats par exemple, mais pouvoir observer un puma se mérite et il faut se lever aux aurores. Il existe une cinquantaine d’espèces de puma au Chili que l’on peut bien les observer d’octobre à mai. Comment font les guides pour les trouver ? Le puma ne rugit pas comme un lion. Ils sont prévenus par les cris des guanacos (cris similaires aux chevaux) qui alertent leurs troupes sur la présence des pumas. Le rituel habituel d’un puma est de chasser la nuit puis à dormir, et revenir dévorer le lendemain matin puis se poser jusqu’au coucher du soleil. Mais en plein milieu de l’hiver, les guanacos se rassemblent plus bas dans les montagnes pour paître sur les herbes et les arbustes qui ne sont pas recouverts de neige, ce qui peut rendre les pumas plus faciles à repérer. En hiver, certes il fait un peu plus frais qu’en été, mais il y a moins de touristes.

3- Observation des baleines dans le Détroit de Magellan

Les fjords de Patagonie sud sont inhabités par les humains mais les conditions extrêmes font de cet endroit, le lieu d’habitat idéal pour les manchots, les dauphins et les baleines. Mesurant jusqu’à 16 mètres, on peut observer la magnifique baleine dans le Détroit de Magellan qui sépare la région de Magallanes à la Terre de Feu, la plus grande île d’Amérique du sud. Bien évidemment, la meilleure manière d’observer des baleines est d’effectuer une navigation soit avec les Croisières Australis soit avec des navires de plus petites embarcations qui vous emmèneront vers l’ile Carlos III dans le Parc Marin Francisco Coloane et le Seno Ballena.

 

Baleines dans le détroit de Magellan

Baleines dans le détroit de Magellan

Le Parc Marin Francisco Coloane, du nom du célèbre auteur chilien originaire de Patagonie, est une zone protégée où l’on peut observer les baleines, les manchots de Magellan et les loups marins. Les scientifiques ont découvert que les baleines choisissaient les eaux de l’Ile Carlos III pour se nourrir. Elles migrent ensemble à partir de l’Equateur jusqu’en Antarctique mais certaines pour des raisons inconnues restent dans le détroit de Magellan. On dénombre environ une centaine de baleines à bosse. Vous serez surpris par le spectacle des baleines dont certaines font des pirouettes.


Un voyage au Chili c’est bien d’autres aventures que d’observer la faune terrestre et marine. On peut pratiquer différentes activités sportives : randonnées pédestres, faire du kayak, de l’alpinisme,  faire du rafting,  partir à l’assaut des volcans, partir à la pêche à la mouche etc.  Espaces Andins peut vous organiser ce voyage « aventure » ou « observation de la faune », n ‘hésitez pas à nous contacter pour la concrétisation de votre projet.

Par Valérie