Exposition Pérou Avant Les Incas

Musée Du Quai Branly Jacques Chirac

On a testé pour vous ….. Exposition « Pérou avant les incas » au Musée du Quai Branly Jacques Chirac

Le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac est sûrement à Paris, mon musée préféré. Ce musée à l’architecture unique, est une véritable invitation au voyage sur quatre continents : Asie, Océanie, Afrique et Amériques, à seulement quelques mètres de la Tour Eiffel. Afin de conserver un héritage de plus de 300 000 oeuvres, ce musée initié par l’ancien Président de la République Jacques Chirac, a été pensé et réalisé  en 2006 par l’architecte Jean NouvelNous accédons au Musée par un jardin dessiné par Gilles Clément qui s’étend sur 18 000 m2 où par beau temps, vous pourrez flâner entre sentiers et petites collines, en partant à la rencontre d’une centaine d’arbres ainsi que d’une trentaines d’espèces végétales.  Le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac accueille depuis la mi-novembre jusqu’au 1er avril, à travers une exposition temporaire, l’exposition   « le Pérou, avant les incas » sur les civilisations anciennes du Nord Pérou qui ont existé avant l’arrivée des incas.  Comprendre les civilisations du Pérou n’est pas aisé, mais le Musée a su proposer une exposition pédagogique et facile à comprendre pour le néophyte en archéologie. Embarquons pour le nord du Pérou !!!

 

Affiche Pérou avant les incas // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Affiche Pérou avant les incas // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Le Pérou, ce n’est pas QUE la civilisation inca

Nous ne cesserons de le répéter mais l’histoire du Pérou n’a pas commencé avec les incas et le Machu Picchu. Les civilisations Cupisnique, Mochica, Chimu, Lambayeque ont mis en place les bases de l’organisation du pouvoir dans les sociétés andines bien avant l’arrivée des incas (voir frise ci-dessous).

Chronologie civilisations péruviennes // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Chronologie civilisations péruviennes // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Les mochicas furent les précurseurs de tout avec la mise en place des bases de l’irrigation, de la céramique et de l’orfèvrerie.

Les différentes civilisations étaient présentes sur la côte péruvienne et dans les contreforts de la chaine andine aux conditions climatiques difficiles. L’importance de l’eau était essentielle et elle l’est toujours de nos jours.  A l’époque, la création d’un système d’irrigation fut vital et a transformé les vallées ; l’eau faisait partie des rites et des croyances en tant que source de fertilité pour la terre.

 

Bouteille représentant une montagne // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Bouteille à anse-goulot en étrier représentant une montagne // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Base de l’apport en protéines des premiers habitants, la faune marine, grâce à la présence du courant froid, a pu se développer où l’on pouvait trouver des  baleines, crustacés, mollusques, dauphins, requins…   La faune terrestre  a pu également se développer avec la présence des cervidés et les camélidés (lamas, alpacas, vigognes, guanacos) ainsi que les cochons dindes, ou le canard.

 

Bouteille représentant une chouette et un condor // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Bouteille représentant une chouette et un condor // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Le pouvoir et l’architecture

En l’absence d’écriture, l’une des manifestations matérielles du pouvoir est l’architecture avec des monuments représentant des lieux de cérémonie ou d’habitants. Les temples et les palais ont joué un rôle important et les habitations spacieuses représentaient les classes dominantes.  Cela fait à peine 20 ans que nous connaissons l’existence des palais datant de l’époque précolombienne.

La Huaca de la Luna

Le temple a été construit dans le nord du Pérou vers Trujillo entre le premier et le huitième siècle, en utilisant des millions de blocs d’adobe. La civilisation Moche a développé de grands complexes religieux, ou « huacas », formés par des enterrements successifs de structures plus anciennes remplies et recouvertes de briques de boue ou d’adobe. Les architectes Moché ont créés de nouvelles plates-formes sur lesquelles ils ont placé leurs nouvelles constructions, souvent décorées de frises polychromes. La ville a subi au moins six phases de construction couvrant près de 600 ans. Ses énormes plates-formes étaient reliées à quatre places sur différents niveaux, et avaient couvert des patios et des enclos reliés par des couloirs et des rampes, certains avec des peintures murales ou des frises peintes avec de vives couleurs. Après la chute de la culture Moché, les « huacas » furent partiellement occupés par les colonies Chimu, mais au XVe siècle, la région tomba sous le contrôle de l’Inca. Après la conquête espagnole au XVIe siècle, ces sites cérémoniels ont été abandonnés et pendant les quatre siècles suivants, exposés aux éléments, y compris le phénomène El Niño. Les structures d’adobe se sont détériorées et les plates-formes supérieures et les éléments superficiels ont été perdus.

Huaca de la Luna // Photo :http://www.huacasdemoche.pe

Huaca de la Luna // Photo :http://www.huacasdemoche.pe

 

Les divinités

 

Divinité céleste // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Divinité céleste // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Naylamp,  est un personnage de la mythologie du Pérou antique. Selon des récits recueillis par des chroniqueurs espagnols, il est venu de la mer, apportant la civilisation aux terres de Lambayeque (nord du Pérou actuel), où il a fondé un royaume ou une seigneurie dans lequel plusieurs rois (culture de Lambayeque) se sont succédés, avant d’être conquis par les Chimus. Dans l’art précolombien, il est représenté avec des traits anthropomorphes (qui à l’apparence d’un être humain) et zoomorphes  (qui à l’apparence d’un animal) combinés (de préférence un oiseau). Son nom signifierait, dans la langue Moché, « oiseau ou poule d’eau ». Pour Federico Kauffmann Doig, anthropologue et archéologue péruvien, c’est une version du dieu andin de l’eau.

 

Naylamp // Musée Quai Branly - Jacques Chirac

Naylamp // Musée Quai Branly – Jacques Chirac

 

Le pouvoir terrestre

Le pouvoir terrestre s’organise  autour de personnes qui contrôlent l’Etat, l’administration et dont le pouvoir émane des dieux.

Nous avons dans l’ordre :

1- La royauté (Le Seigneur de Sipan et la Dame de Cao),

2- L’élite moyenne (Les prêtres),

3- L’élite basse (Chef militaire, commerçants, artisans),

4- La classe populaire (Servage, paysans)

Le Seigneur de Sipan

Le seigneur de Sipán était un ancien souverain Mochica du troisième siècle, qui dominait le nord du Pérou. Ses restes ont été découverts en 1987 par les archéologues péruviens Walter Alva et Luis Chero Zurita avec leurs équipes archéologiques.

 

 

La tombe du Seigneur de Sipan

La tombe du Seigneur de Sipan à Huaca Rajada // Photo : Wikipedia

 

Cette découverte marque une étape importante dans l’archéologie du continent américain car, pour la première fois, elle fut retrouvée intacte et sans traces de pillage, véritable sépulture d’une civilisation péruvienne antérieure aux Incas. Le cercueil de bois dans lequel il a été enterré était le premier de son genre trouvé en Amérique et a révélé la magnificence et la majesté du seul souverain et guerrier de l’ancien Pérou trouvé jusqu’à la date de sa découverte, dont la vie a passé autour de l’année 250.

 

Seigneur de Sipan // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Seigneur de Sipan // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Les ornements personnels

 

Ornements personnels // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Ornements personnels // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Le pouvoir des femmes

Considérées comme les matriarches de l’ancien Pérou par des historiens réputés tels que Juan José Vega, les capullanas ou tallachos étaient les gouverneurs de la côte nord. Les tallanes, culture à laquelle appartenaient ces femmes emblématiques, avaient leur centre à Piura et s’étendaient jusqu’à Tumbes. Autonomes entre les années 1000 et 1350, ils furent plus tard annexés par les Chimus et les Incas jusqu’à l’arrivée des espagnols. Les recherches ont montré que dans les passé précolombien,  certaines femmes jouissaient d’un grand pouvoir. Dans leurs mobiliers funéraires, ont été découverts les emblèmes attestant de leurs rôles et de leurs fonctions et des représentations iconographiques qui ont permis de les identifier.

La dame de Cao

En 2005, des archéologues péruviens ont trouvé dans le nord du Pérou la tombe intacte d’une souveraine Mochica qui a vécu au cinquième siècle après JC. C’est la Dame de Cao qui vécut vers 400 ap. J.-C., environ 150 ans après le Seigneur de Sipan.  Elle fut découverte en 2004 dans une chambre funéraire de la période Mochica.

 

La dame de Cao // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

La dame de Cao // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Elle fut enterrée avec divers symboles de pouvoir, dont une couronne d’or ornée d’un visage sauvage surnaturel et deux grands bâtons ou bâtons de cérémonies. De plus, certains des individus enterrés à ses côtés, comme la jeune femme à côté d’elle, ont été sacrifiés pour accompagner leur maîtresse dans l’au-delà.

Diademe Dame de Cao // Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Diademe Dame de Cao // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Pour en apprendre un peu plus sur cette période avant les incas,  nous vous invitons à vous rendre à l’Exposition au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac qui a eu lieu jusqu’au 1er avril 2018.   Vous pouvez également partir au Pérou en réservant le séjour « Trésors cachés du nord Pérou ».

Lors de votre visite, vous pourrez en profiter pour vous rendre à l’autre exposition temporaire « Peinture des lointains » (jusqu’au 6 janvier 2019) où 200 oeuvres révèlent l’évolution, à travers les siècles, du regard porté en Occident sur les peuples, sociétés et territoires plus au moins lointains.

 

peintures lointains affiches

Peintures des lointains // Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

Quelques peintures

Peintures des lointains // Musée Quai Branly - Jacques Chirac

Peintures des lointains // Musée Quai Branly – Jacques Chirac

 

 

Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

 

 

Par Valérie